Nhung

Primary tabs

Photo credit: Peter Markowski

11,358 kmfrom home
#iamarefugee
"Peut-être que dans 40 ans, nous dirons qu’à ce moment crucial de nos vies, nous avons contribué à rendre le Canada et le monde meilleurs."
Nhung
Occupation: 
Family physician
Pays Actuel: 
Canada
Pays d'origine: 
Viêt Nam

Partagez ce témoignage:

« En plus de nos conditions de vie détériorées par un régime communiste oppressif, la guerre du Vietnam a dévasté le pays.  Ne voyant aucun futur pour ses six enfants au Vietnam, notre mère, veuve, a décidé de mettre notre destin entre les mains de Dieu et de nous a fait embarqué sur un bateau en bois dans l’espoir de nous libérer de la guerre et de la pauvreté.

Bien que n’étant âgée que de 5 ans, je me souviens être assise sur les genoux de ma mère dans le creux d’un bateau de pêche en bois, entassée avec 300 autres réfugiés anxieux. C’était étouffant. Nous n’étions pas autorisés à aller sur le pont, ce qui était très difficile pour ma grande sœur, qui souffrait du mal de mer à cause des vagues violentes qui s’écrasaient contre le bateau. Pendant deux jours nous avons traversé la mer, enfermés dans cet air pesant, aigre. Nous étions néanmoins chanceux, car à l’arrivée, nous avons appris que  le bateau qui avait pris la mer quelques minutes avant le notre s’était écrasé avec tous les passagers à son bord.

Lorsque notre famille est arrivée au Canada, nous avons été chaleureusement accueillis par un groupe de parrains. J’ai immédiatement ressenti une grande joie lorsque l’un de leurs enfants m’a donné une poupée à l’aéroport. La poupée symbolisait la gentillesse et la générosité dont ont fait preuve tant de Canadiens. Nos parrains ont joué un rôle clé en nous aidant à faire du Canada notre nouvelle demeure. Jusqu’à aujourd’hui, nous leur sommes reconnaissants et depuis presque 40 ans, ils restent nos amis les plus chers.

Je voulais leur rendre hommage et offrir à mon tour cette gentillesse et cette générosité. Beaucoup d’entre nous ont perdu le sommeil en suivant l’actualité sur la situation des réfugiés syriens. Je ne savais pas comment aider mais je me suis souvenue des paroles de Mère Theresa : “On ne peut pas faire de grandes choses - rien que des petites avec un immense amour.”  Ces mots m’ont guidé et permis de soutenir le parrainage de deux familles syriennes, afin de leur donner espoir et liberté. Heureusement, je suis entourée d’amis extraordinaires qui étaient prêts à m’aider.

Ensemble, nous nous sommes associées au Centre Mennonite du Canada pour amener les deux familles. Je ressens un lien très fort avec l’une des familles, raison pour laquelle j’ai offert une petite poupée à la benjamine, Alma. Peut-être que dans 40 ans, mes amis et moi-même pourrons nous remémorer ce souvenir et dire qu’à ce moment crucial de nos vies, nous avons contribué à rendre le Canada et le monde meilleurs. Ce fut une expérience formidable jusqu’à présent. Les familles sont très aimables et reconnaissantes, et nous sommes impatients de voir les enfants grandir et contribuer à rendre ce pays encore plus beau.

Je veux vivre en rendant hommage à leur gentillesse, conformément aux valeurs qui m’ont été inculquées. Ma mère m’a appris que “les gens peuvent tout vous prendre, mais ils ne peuvent vous enlever votre éducation.” Je considère que le savoir est la clé pour créer des sociétés égalitaires, libre de la haine, de l’ignorance, de l’injustice et la pauvreté. C’est pourquoi, en tant que docteur, je conçois l’éducation comme l’un des plus importants facteurs pour améliorer la santé publique.

Étant donné que mes amis et moi-même reconnaissons l’importance de l’enseignement pour améliorer le monde, nous avons fondé la Fondation de Bienfaisance des Enfants du Vietnam en 2013. La Fondation est une organisation de charité canadienne ayant pour mission  d’aider, à travers l’enseignement, de redonner espoir et d’offrir des opportunités aux enfants pauvres du Vietnam.

Je suis fière d’être canadienne, mais je ne peux ignorer le fait que beaucoup de nos petits frères et petites sœurs, restés au Vietnam, vivent toujours dans la pauvreté après toutes ces années. Grâce aux nombreux avantages que nous offre la vie au Canada, la Fondation permet de donner en retour et de rendre hommage à la bonté et la générosité dont nous avons-nous-même bénéficié. »

Related Sustainable Development Goal(s):

 

https://together.un.org            http://usaim.org/            https://sustainabledevelopment.un.org