Essa and Valerie

Primary tabs

Photo Credit: OIM/Romeo Balancourt

5,579 kmfrom home
#iamarefugee
"Depuis que j’ai quitté mon pays, je n’avais jamais dormi sereinement une seule fois. Apres deux ans, je dors enfin tranquillement."
Essa and Valerie
Pays Actuel: 
France
Pays d'origine: 
Afghanistan

Partagez ce témoignage:

"Quand j’ai fini le lycée en Afghanistan, j’ai eu besoin de travailler pour pouvoir entrer à l’université. J’ai travaillé comme interprète pour l’armée américaine. Mais lors des élections présidentielles en 2014, après avoir donné quelques interviews dans les médias, j’ai été menacé et j’ai dû fuir mon pays, à contrecœur.

Avant de venir, la France pour moi symbolisait la liberté. Mais quand je suis arrivé, je ne savais rien, ne connaissais personne. J’ai dormi dans la rue pendant des mois, je n’avais rien à manger. Alors je suis parti en Allemagne. Les autorités m’ont interdit de sortir de la ville dans laquelle je vivais. Pour moi ce n’était pas être libre. Alors je suis revenu en France, j’ai déposé une demande d’asile. En attendant la réponse, je vivais dans des hôtels, je n’avais pas de chez moi.  

Depuis que j’ai quitté mon pays, je n’avais jamais dormi sereinement une seule fois. Chez Valérie, je dors comme dans mon pays. Après deux ans, je dors enfin tranquillement."

- Valérie " Mon mari et moi avons décidé d’accueillir des réfugiés chez nous par devoir d’hospitalité. C’est un devoir plus qu’un désir car à mes yeux, le devoir ne dépend pas d’une humeur, cela va bien au-delà. Evidemment, accueillir un inconnu crée un inconfort, et cela bouscule nos habitudes. Mais le plaisir de la découverte par la rencontre est rapidement là.

Accueillir Essa c’était aussi me prouver à moi-même que j’étais capable d’une certaine ouverture, et c’était m’empêcher de me scléroser dans une vie trop confortable. Plus la personne est différente, plus il y a quelque chose d’intensément vivant qui se met en route, parce que nous vivons ensemble, dans un environnement familial et intime.

Ces personnes que nous accueillons ont vécu des moments qui les ont profondément affectés, et la seule chose qu’ils désirent c’est une stabilité matérielle, physique et émotionnelle. Durant leur parcours, ils subissent une promiscuité qu’ils ne choisissent pas. Ils peuvent perdre un sentiment bien-être à cause de cela.

 En accueillant Essa, je n’attends rien en retour, pour mieux recevoir."

Essa est hébergé par Valérie et Bertrand dans le cadre du projet Elan du Samu social de Paris.

Cette campagne fait partie d'un partenariat avec la Mairie de Paris. 

Related Sustainable Development Goal(s):

 

https://together.un.org            http://usaim.org/            https://sustainabledevelopment.un.org