Kamila

Primary tabs

Photo Credit: OIM/Romeo Balancourt

1,383 kmfrom home
#iamamigrant
"La solidarité c’est la compréhension et le partage ; c’est vouloir savoir d’où vient l’Autre."
Kamila
Pays Actuel: 
France
Pays d'origine: 
Pologne

Partagez ce témoignage:

"J’ai découvert la France à l’âge de 15 ans parce que ma mère était tombée amoureuse de mon beau-père, un Pakistanais qui vivait en France. Je suis arrivée à Villiers-le-Bel sans parler un mot de français. Dans mon imaginaire Paris était une ville d’accueil, une ville d’histoire. Mais pour une ado loin de tout, quand on est étranger et qu’on ne parle pas la langue, la réalité peut être violente; je me suis dit « toute ma vie va se faire ici ? ». Ma vie était bouleversée.  

J’ai mis beaucoup de temps à apprendre le français. Dans mon collège, on était tous étrangers, et le fait que je ne parle pas français ne les surprenait pas. Ils essayaient de tout m’expliquer avec des gestes. Ils savaient que j’avais suivi ma mère et ils voulaient m’aider à apprendre la langue plus vite. Puis j’ai changé de collège et me suis retrouvée dans une classe de Français « de souche », où même les professeurs n’étaient pas très compréhensifs. On se moquait de moi, de mon accent, de tout. Ce sont les années les plus dures que j’ai vécues en France.

Quand j’ai obtenu la nationalité française, je ne me suis pas rendu compte à ce moment ce que ça pouvait signifier. Quand on est jeune, on ne pense pas aux papiers. Ma seule obsession c’était de ne pas perdre ma nationalité polonaise.  

Aujourd’hui, je me sens Parisienne, mais dans le bon sens. Pour moi, cela veut dire être ouvert, faire attention à tous ceux que tu croises. Cette ville est immense, elle épuise, alors il faut essayer de mieux vivre ensemble. Tous les jours, j’essaie de faire attention à l’autre, je souris aux SDF, je dis pardon à quelqu’un que je bouscule. Je veux voir Paris d’un œil optimiste. Quand on sourit aux gens, on nous sourit en retour.

Mais je sais aussi que ça ne se passe pas aussi bien pour tout le monde. Pour certains, ça doit être difficile de vivre ici en restant soi-même. On a l’impression qu’on ne peut pas toujours être qui l’on veut ou qui l’on est à cause de la stigmatisation qui est faite de certaines origines. Alors en réaction on revendique une identité qui n’est pas complètement nôtre.

La solidarité, c’est fondamental. Chacun a ses raisons dans la vie d’agir de telle ou telle façon. Et pour moi, la solidarité c’est la compréhension et le partage ; c’est vouloir savoir d’où vient l’Autre. C’est s’intéresser vraiment à l’Autre.  

Parce que je viens d’un pays très catholique peut-être, on m’a toujours répété qu’il faut aimer son prochain. Or, on se braque contre ceux qui n’ont pas la même religion, pas la même culture. C’est le contraire de ce qui nous a été enseigné.  

Arrêtons de ne voir que les différences."

Cette campagne fait partie d'un partenariat avec la Mairie de Paris.

Related Sustainable Development Goal(s):

 

https://together.un.org            http://usaim.org/            https://sustainabledevelopment.un.org