histoires

Témoignages

Photo Credit: OIM/Romeo Balancourt

Sol, 11,478 km
"Au final mon pays, c’est chez moi. Et chez moi, c’est mes chaussures, c’est là où je suis."

Photo Credit: OIM/Romeo Balancourt

Kamila, 1,383 km
"La solidarité c’est la compréhension et le partage ; c’est vouloir savoir d’où vient l’Autre."

Photo Credit: OIM/Romeo Balancourt

Raquel, 8,635 km
"On ne peut pas être solidaire si on n’a pas d’empathie. Il faut commencer par écouter les autres, écouter ce qu’ils ont à dire."

Photo Credit: OIM/Romeo Balancourt

Mohammed, 2,026 km
"Je soigne tout le monde. Je soulage la douleur des autres, peu importe la couleur, l’origine, la religion."

Photo Credit: OIM/Romeo Balancourt

Imene, 2,026 km
"Pour changer les clichés bien ancrés dans la tête des gens, il faudrait vous inviter à venir chez nous."

Photo Credit: OIM/Romeo Balancourt

Khadidja, 2,026 km
"Mon rêve était de venir ici pour perfectionner ce que j’avais appris."

Photo Credit: OIM/Romeo Balancourt

Hieng, 9,969 km
"Quand j’ai obtenu la nationalité française, je me suis senti libre. J’aime vraiment la France; la vie, la nourriture.."

Photo Credit: OIM/Romeo Balancourt

Costa-Gavras, 1,786 km
"La solidarité, c’est le respect de l’autre, quel qu’il soit."

Photo Credit: OIM/Romeo Balancourt

Anwar, 3,315 km
"Si je vois mon semblable souffrir sans lui tendre la main, je ne mérite pas d’être considéré comme un être humain."

Photo Credit: OIM/Romeo Balancourt

Seydou, 3,860 km
"C’est une liberté que d’être vu sans être jugé, de vivre sans aucune pression sociale. Cela fait du bien de se fondre dans la masse."

Photo Credit: OIM/Romeo Balancourt

Shoshana, 1,093 km
"Pour moi, la solidarité doit être globale. La solidarité, c’est combattre toutes les injustices pour construire une humanité commune."

Photo Credit: OIM/Romeo Balancourt

Kristin, 7,674 km
"Je me sens Parisienne, même avec mon accent. Je me suis adaptée, je me suis intégrée et j’ai adopté la culture française."

Photo credit: IOM/Flavia Giordani

Awa, 815 km
"Un jour, j’aimerais bien rentrer chez moi et faire quelque chose au Sénégal, dans mon pays."

Photo credit: UN /Pierre Albouy

Michael, 1,145 km
"Quand on grandit en Occident, on est nourri d’idées préconçues et de préjugés sur les autres jusqu'à ce qu'on les rencontre vraiment."
Nadifo, 14,719 km
« Je pense que le Canada est un bon pays, où le multiculturalisme existe, et où de nombreuse personnes vivent en paix. »

Photo credit: Peter Markowski

Nhung, 11,358 km
"Peut-être que dans 40 ans, nous dirons qu’à ce moment crucial de nos vies, nous avons contribué à rendre le Canada et le monde meilleurs."
Inas and Murat, 8,901 km
"Nous serons enfin en mesure de reprendre notre vie là où elle s’est arrêtée, depuis la guerre."
Nishal
"Je suis venu ici avec 100 dollars en poche et un passeport canadien. Même si je suis parti, j'aime mon île; c’est la terre où je suis né."

photo credit: OIM/Amanda Nero

Muzammal, 5,637 km
"Moi aussi un jour je voudrais avoir un ‘chez moi’ et aider ceux qui n'ont rien."

PHOTO CREDIT:OIM/AMANDA NERO

Marlène, 1,693 km
"La Suisse représente ma liberté spirituelle. ici, on a le droit d'être différent."