Edy

Primary tabs

9,380 kmfrom home
#iamarefugee
"J’espère reprendre mes études mais ce dont je me languis le plus c’est de pouvoir m’exprimer librement et me sentir écouté."
Edy
Pays Actuel: 
Canada
Pays d'origine: 
Syrienne, République Arabe

Partagez ce témoignage:

"J’ai dû fuir mon pays, la Syrie, à cause de la guerre. J’y poursuivais mes études, je faisais du violon…mais j’ai dû tout arrêter à cause de la situation et des difficultés pour se déplacer dans la ville.

Un jour, un homme libanais a contacté ma famille pour nous parler du programme de réinstallation au Canada. Lui-même ancien réfugié, il s’était rendu au Canada pendant la guerre civile du Liban. Il souhaitait faire tout ce qui était en son pouvoir pour nous aider et a donc obtenu l’argent nécessaire pour financer notre réinstallation dans le pays.

Le jour où j’ai appris que j’allais m’installer au Canada, j’ai postulé à trois universités différentes.

Il y a une vraie démocratie au Canada. Ce sont les citoyens qui ont voulu accueillir les migrants syriens et c’est ce qui est en train de se passer.

Une fois que je serai bien installé au Canada, j’espère reprendre le cours de ma vie ; mais ce dont je me languis le plus c’est de pouvoir m’exprimer librement et de me sentir écouté par les autres.

J’ai fait le maximum de recherches sur ma nouvelle ville, Toronto. Ma famille et moi-même avons travaillé dur pour remplir les conditions pour venir vivre au Canada. Je me considère comme un migrant et non pas comme un réfugié car pour moi il ne s’agit pas uniquement de fuir la guerre dans notre pays d’origine mais de devenir Canadien et de commencer une vie nouvelle avec un futur concret."

Edy et sa famille étaient dans le premier vol à destination de Toronto, en partance de Beyrouth, qui a eu lieu dans le cadre de l’engagement remarquable du gouvernement Canadien de réinstaller 25 000 réfugiés syriens.

Related Sustainable Development Goal(s):

 

https://together.un.org            http://usaim.org/            https://sustainabledevelopment.un.org