Bénédicte

Primary tabs

Mohamed Diabaté 

4,699 kmfrom home
#iamamigrant
« Ce que j’aimerais dire à mes amis, c’est qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire ».
Bénédicte
Pays Actuel: 
Côte D'ivoire
Pays d'origine: 
Tunisie

Partagez ce témoignage:

Bénédicte Béa, 23 ans, est rentrée en novembre 2017 après trois années passées en Tunisie. A son retour, elle a suivi une formation qualifiante en secrétariat bureautique et informatique à l’Institut de Formation Sainte Marie de Cocody. A l’issue de la formation, elle a décroché un stage de perfectionnement au laboratoire central du CHU de Treichville où elle travaille aujourd'hui.

« Les débuts n’ont pas été facile, mais grâce à l’aide de ma famille et au soutien que j’ai reçu dès mon retour, tout va bien chez moi aujourd’hui. Mon voyage m’a permis de comprendre les leçons que la vie nous enseigne donc quand je suis rentrée, j’ai saisi l’opportunité qu’on m’offrait pour prendre un nouveau départ.

Quelques temps après mon retour en Côte d’Ivoire, j’ai eu la chance de pouvoir suivre une formation. Puis, huit mois après l’obtention de mon diplôme, mon école m’a aidée à trouver un stage de perfectionnement au CHU de Treichville.

Mon rôle dans le laboratoire consiste à identifier et enregistrer les patients puis à répertorier les informations dans la base de données de l’hôpital. Cela permet aux médecins de gagner du temps et de faciliter la prise en charge des patients. Après la consultation, je m’occupe de la saisie des résultats d’analyse des différents patients.

Je me sens importante dans la société, parce qu'en tant que secrétaire, je facilite la tâche aux médecins et je contribue ainsi à la santé des citoyens. Certes le travail est souvent stressant, mais je suis très épanouie, j’aime mon travail, je le pratique avec beaucoup d’amour et mes responsables ici m’aident à apprendre rapidement. »

« Travailler ici au CHU de Treichville est un honneur et un privilège pour moi, donc je remercie Dieu et tous ceux qui m’ont soutenue depuis mon retour. Jusqu’ici, tout va bien et je suis fière de mon parcours.

Mon objectif aujourd’hui est de terminer mon stage, et d’être retenue ici ou dans un autre centre de santé de référence.

Ce que j’aimerais dire à mes amis, c’est qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire. Il faut se fixer des objectifs parce que tant qu’il y a la vie, il y a de l’espoir. »

Cette histoire fait partie de la série MIGRANTS DE RETOUR " Histoires de Côte d ’Ivoire - édition 2020 "

Related Sustainable Development Goal(s):

 

https://together.un.org            http://usaim.org/            https://sustainabledevelopment.un.org