Sangaré et Arouna

Primary tabs

Mohamed Diabaté 

1,923 kmfrom home
#iamamigrant
« Le travail ne nous effraie pas, on met toute notre force et notre technique dedans ».
Sangaré et Arouna
Occupation: 
ferronniers
Pays d'origine: 
Côte D'ivoire

Partagez ce témoignage:

Sangaré et Arouna Konaté sont rentrés du Niger en janvier 2019. A leur retour, ils ont suivi une formation dispensée par le partenaire CARE et ont bénéficié d’un appui matériel pour le démarrage de leur activité. Aujourd’hui, les deux ferronniers gèrent un atelier de soudure à Abobo. Ils racontent.

« Quand tu reviens, les gens te regardent mal. Mais il ne faut pas s’en préoccuper, ça arrive à tout le monde de partir et de rentrer si ça ne marche pas. Nous, on est rentré du Niger en janvier 2019. Aujourd’hui, il y a encore à faire mais on est satisfait d’avoir reçu du matériel et on est courageux. Le travail ne nous effraie pas, on met toute notre force et notre technique dedans. J’ai appris le métier de soudeur tout seul et aujourd’hui, on se débrouille pas mal, nous avons notre coin de travail et j’en suis fier. Il suffit de croire en soi et de se mettre au travail.

Je conseillerais aux jeunes ivoiriens qui veulent partir à l’aventure d’emprunter la bonne voie parce que si tu pars en tant que clandestin, ça va te coûter cher et le voyage n’est pas facile.

Le rêve que je souhaiterais réaliser dans les années à venir, c’est celui d’avoir un chez moi, une maison et de vivre bien avec ma famille. »

Cette histoire fait partie de la série MIGRANTS DE RETOUR " Histoires de Côte d ’Ivoire - édition 2020 "

 

https://together.un.org            http://usaim.org/            https://sustainabledevelopment.un.org