histoires

Jean Bernard Toukam, 2,170 km
Partager cette expérience migratoire est devenue une passion.

OIM Niger

Maïga, 1,224 km
« J’ai quitté le Mali pour pouvoir améliorer ma vie. Me voici de retour dans mon pays sans rien dans les poches »

 OIM Guinée

Mariam, 2,380 km
« Je voulais partir en France pour étudier. Par manque de moyens et de soutien, je n’ai pas pu le faire par la voie régulière, »
Hélène Oussou
"Il n’est jamais trop tard pour retourner à l’école."

Flavia Giordani/OIM

Ismail, 2,480 km
« Je ne l’avais jamais vu aussi heureux auparavant »

 Photo : Lucas Chandellier/OIM Guinée

Abdoulaye, 2,383 km
« Vraiment je veux dire à mes frères que la migration irrégulière ce n’est pas la solution »

OIM/Monica Chiriac

Mohammed , 1,380 km
« La vie était belle en Libye. Je travaillais un jour, et je pouvais me nourrir pendant 3 jours »

©IOM 2018/S. Desjardins

Mariam , 1,318 km
« Maintenant, en Sierre Leone, je suis libre. Je peux marcher dans la rue sans avoir peur, personne ne peut m’arrêter ou m’expulser. »

Bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre de l’OIM.

Kojo, 2,924 km
« Je suis heureux d’être de retour. Je suis un peu déçu, mais je suis vivant et c’est le plus important, après tout »

 Bureau régional de l’OIM en Afrique de l’Ouest et du Centre.

Temple run , 3,718 km
« Ils demandent aux jeunes désespérés de payer de grosses sommes d’argent en échange d’un voyage à la quête de meilleures conditions de vie

© Monica Chiriac/IOM

Mamadou , 2,261 km
« Trop de gens périssent dans le désert. Il n’y a rien à manger ni à boire c’est le désastre »

OIM/Judicaël Lompo

Prospère, 1,790 km
« Comme je n’avais rien, j’ai décidé d’aller en Algérie pour travailler et me faire de l’argent »

Monica Chiriac

Bella, 4,208 km
« Quel choix avons-nous ? Personne nous donne un autre emploi dans cette ville. »

Photo: © Seydou Tangara/IOM

Adama , 1,224 km
« Renseignez-vous bien sur le voyage avant de prendre le départ, car la migration irrégulière conduit au désespoir total ».

OIM / Monica Chiriac

Hamma, 1,163 km
Je ne veux jamais arrêter d’apprendre, je veux devenir la meilleure version de moi-même. »

 IOM/Monica Chiriac

Joshua , 3,788 km
« J'ai vu des choses terribles au cours de ce voyage »

Photo : © Julia Burpee/OIM

Augustine , 2,069 km
« Pour rentrer, nous avons marché dans le désert des jours durant… »

Photo: IOM/ Amanda Nero

Rex, 2,212 km
« un bus climatisé et ensuite dans un bateau à destination de l’Italie ».

Photo : Aissata Fofana

Alseny , 3,458 km
« Durant tout mon séjour en Afrique du Nord, j’ai vu et vécu des choses immondes, indescriptibles. »

Photo: IOM/Moayad Zaghdani

Daouda, 1,380 km
« J’aurais pu aller en Europe il y a longtemps si je l’avais voulu, mais le rêve européen n’a jamais été mon objectif. »

 

https://together.un.org            http://usaim.org/            https://sustainabledevelopment.un.org